Colloque sur la Cybersécurité : 2SI convie des experts à Soissons  

Des références en matière de Cybersécurité en colloque à Soissons dans le cadre du mois européen de la Cybersécurité. C’était le 26 octobre 2018 à la Cité de la musique et de la danse, Parc Gouraud. 2SI Solutions Informatiques et Télécom, en partenariat avec la Communauté d’agglomération du Soissonnais, organisait la 1ère conférence du genre dans le Grand Soissons.

 

Une centaine de personnes ont poussé les portes de la Cité de le musique et de la danse à Soissons, jeudi 26 octobre 2018 à 17 heures, pour assister au colloque sur la Cybersécurité. Une soirée animée par des experts réunis autour de trois tables rondes.

De la cyberattaque aux précautions à prendre

Lors de la première maître Garance Mathias, avocat reconnue en matière de Cybersécurité, s’est penchée sur les précautions à prendre pour se prémunir des cyberattaques. Didier Hénin, responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) au sein du Groupe d’expertise comptable CHD a, lui, fait part de son expérience.

Une sensibilisation à la sécurité de l’information que Lumena Duluc, déléguée générale du Club de la sécurité de l’information (Clusif), a renforcé en dressant un inquiétant panorama des cyberattaques, tout en expliquant leur nature.

La souveraineté des données en question

Les experts suivants ont abordé la question de la souveraineté des données, opposant le Règlement européen sur la protection des données (RGPD) au règlement américain, le “Cloud Act”.

Maître Garance Mathias, Olivier Sierocki, délégué de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information pour les Hauts-de-France et maître Henri Leben, spécialisé en droit des nouvelles technologies et de la propriété intellectuelle, ont poussé la réflexion jusqu’à la question du degré de protection des données : “De quelle façon et à quel point doit-on protéger l’information ? Que peut-on laisser fuiter ?”

Des questions devenues incontournables compte tenu de la valeur de l’information, et introduisant à la notion de la gouvernance de l’information et donc à sa maîtrise.

Des produits « Made in France » pour plus de confiance

Or cette maîtrise passe par la confiance et la bienveillance envers ses prestataires de services. C’est donc tout naturellement que la 3ème et dernière table ronde fût consacrée aux « produits de confiance « Made in France » et à l’ambition d’un développement économique local en matière de Cybersécurité. »

Matthieu Colas, président de 2SI et vice-président du groupe CHD, est revenu sur son expérience propre au sein de l’entreprise. “Dans des moments de crise vous avez besoin d’être réactif, a t-il témoigné. Ce qui est difficilement le cas lorsque votre interlocuteur ne parle pas Français, que vous être tendu et qu’il faut trouver une solution au plus vite.”

« Le marché français représentant 3 milliards de dollars sur 150 milliards au niveau mondial et 37,5 milliards au niveau européen, l’enjeu est de taille », poursuivait Luc D’Urso, vice-président d’Hexatrust. Un groupement d’entreprises françaises spécialisées en matière de Cybersécurité représentant à lui seul 15% de ces 3 milliards en France.

Développer les compétences sur le territoire

“La donnée est aujourd’hui le carburant de la nouvelle économie 4.0.” a-t-il souligné. Mais face au déficit de confiance dû aux cyberattaques quelles mesures prendre ?  “La solution est française. Nous devons travailler ensemble, faire en sorte que l’hébergement des données se fasse en France, ou alors que les principes français prévalent sur le territoire où elles sont hébergées.” Luc D’Urso est aussi revenu sur la formation, sur l’importance “de renforcer les filières d’excellence et de retenir nos cerveaux. “

Un colloque finalement très instructif et pédagogique. Visionnaire même puisque l’idée de ce grand rendez-vous est d’impulser une dynamique pour faire de la Communauté d’agglomération du Soissonnais une référence en matière de Cybersécurité.

Retour aux actualités